Pensez à votre pension de retraite plus tard

D’après les chiffres publiés par l’organisation des indépendants NSZ, l’âge de la retraite des indépendants a augmenté de 33,5 % en cinq ans. Cela s’explique par le fait que de nombreux travailleurs indépendants doivent continuer à travailler parce qu’ils n’arrivent pas à joindre les deux bouts avec leur pension légale.

Ces dernières années, les pensions des travailleurs indépendants ont souvent fait l’objet de critiques. « Les travailleurs indépendants sont-ils les nouveaux pauvres » et « Comment leur pension est-elle calculée » ne sont que quelques-unes des questions les plus fréquemment posées.   Le système de pension belge repose sur trois piliers : la pension légale, la pension collective et la pension individuelle. Une distinction est faite sur la base des carrières professionnelles entre les salariés, les indépendants et les fonctionnaires nommés à titre permanent. En outre, la pension des Belges est calculée sur la base de leur situation familiale et de la durée de leur carrière. En 2018, la pension moyenne d’un travailleur indépendant est de 860 euros par mois. Cela contraste fortement avec le montant que les agents ou les fonctionnaires permanents perçoivent par mois. Il y a donc un véritable écart de pension. Les salariés et les fonctionnaires perçoivent respectivement 1 200 euros et 2 600 euros de pensions par mois*. Par conséquent, de plus en plus de travailleurs indépendants doivent continuer à travailler après la retraite pour garder la tête hors de l’eau.

Que peuvent faires les indépendants dans ce cas ?

Un travailleur indépendant peut constituer un fonds de pension extra-légale en plus de la caisse de pension et du système de pension légale. Pour beaucoup de gens, investir dans l’immobilier est un choix évident, mais les tracas administratifs et les problèmes de location classiques tels que le non-paiement, les dommages et l’inoccupation sont un facteur dissuasif.

C’est pourquoi de plus en plus de gens envisagent d’investir dans des chambres d’hôtel. L’investisseur n’a pas à se soucier de l’opération (le travail administratif, les réparations, etc.) ; il peut la confier à un professionnel. De plus, en tant que propriétaire, vous bénéficiez du revenu de l’ensemble de l’hôtel et pas seulement du revenu de votre propre chambre d’hôtel. Cela signifie que le restaurant, les salles de réunion et le bar, qui fonctionnent bien, jouent également un rôle dans votre investissement. Contrairement à l’immobilier classique où la gestion et la location doivent être assurées par le propriétaire lui-même. En investissant dans des chambres d’hôtel, vous, en tant qu’indépendant, encourez également des coûts intelligents. Vous investissez dans des bâtiments amortissables à 100 %.

Source : https://www.vrt.be/vrtnws/nl/2018/04/20/almaar-meer-zelfstandigen-werken-nog-na-hun-pensioen/

* Ce sont des chiffres bruts.

PARTAGEZ CETTE HISTOIRE

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Inscription à la Lettre d'information

Rempli le Captcha Rechargez

PLUS RÉCENTE

Creadomus